L’Ancienne Thira

Lundi, nous sommes allés faire une petite balade de deux heures (allé/retour) pour visiter l’ancienne Thira. Cette ville morte, et même enterrée vu ce qu’il reste, est perchée au sommet du Messavouno à 369 mètres.

Indiqué comme difficile dans les guides, j’ai du motiver un peu François pour prendre le chemin depuis Perissa. Surtout qu’il est possible d’atteindre le site par une route depuis Kamari.

Sans grosse surprise, la montée au sommet du Messavouno s’est révélée facile même avec un vent très puissant. Au sommet, il donnait même l’impression de pouvoir nous porter.

 

image

 

Comme nous sommes super bien organisé, arrivé au sommet, nous avons eu la surprise de voir le site archéologique fermé (comme beaucoup de musée le lundi).

Après avoir pris quelques photos du panorama, nous sommes redescendus un peu déconfit vers Perissa par le même chemin.

Le lendemain (mardi), nous sommes retournés en fin de matinée à l’ancienne Thira par la route depuis Kamari. Cette fois le site était ouvert et nous avons pu faire quelques photos :-).

 

image

Sur le chemin du retour vers Perissa, nous avons bifurqué pour visiter l’église de Panagia Katefiani construite au creux de la roche. La vue sur Perissa et sa place de sable noir est magnifique. L’église, en elle même, n’a pas grand intérêt hormis ça localisation.

image